Journal de Morges du 9.2.2017

 »Une saison toujours plus courte »

Jean-François Reymond 09.02.2017

Décidément, cet hiver 2016-2017 ne manque pas surprises! «C’est tout ou rien!» s’amuse à dire Jean-Louis Brasey, président de Mollendruz Ski de fond. La première «neigée» de novembre laissait augurer d’une belle saison hivernale. Hélas, ce ne fut le temps que d’un week-end. S’en est suivie une période «verte», sans neige, durant décembre. Noël et Nouvel-An n’ont été marqués par aucune activité.

A mi-janvier, toutefois, la neige se décide enfin à revenir en abondance. Dès lors, il faut agir vite. L’équipe technique bénévole, formée de Jean-Louis Brasey, Jacques Behra et du traceur Charly Buffet, s’affaire avec machine et pelles. Heureusement, les différentes pistes sont depuis longtemps balisées et il suffit de les rendre skiables et attractives. Partout, on peut skier en style classique et skating.

 

Les deux derniers week-ends de janvier ont connu une belle affluence de fondeurs et raquettistes. Quand tout est ouvert, le site du Mollendruz offre 16 km en direction du Chalet Dernier avec cinq boucles différentes. Le deuxième circuit du Pré-de-l’Haut permet une évasion de 22 km mais conseillé aux fondeurs de bon niveau. C’est aussi le départ de la liaison entre Mollendruz et Marchairuz (21 km). On trouve aussi des parcours de marche hivernale pour piétons ainsi que pour les raquettes à neige. Pour les enfants et les familles, il existe encore trois pistes de luge: une à 200 m du parking, une autre à Fontaine-Froide (route de Châtel) et une troisième devant le Chalet-Buvette du Mollendruz, où Janine Berney accueille volontiers ses clients.

 

Le chalet d’accueil

 

«Nous avons connu de nouveau un «chômage technique» la première semaine de février à cause d’un soleil revenu et qui a fait fondre la neige. Ce n’est donc que lundi 6 février que nous avons pu rouvrir nos pistes», explique Jean-Louis Brasey, présent au chalet d’accueil. Ici, le «chef», en vendant ses vignettes, ne cesse de sensibiliser le public que le plaisir du ski de fond n’est malgré tout pas gratuit. L’entretien et la maintenance des circuits sont un travail de longue haleine qui, même s’il se fait bénévolement, engendre des coûts fixes. Il y a aussi la mise à jour du site Internet qui retransmet la situation en direct grâce à une webcam. «Il y a longtemps que je gère Ski de fond Mollendruz. Avec le recul, je constate un déplacement de l’hiver vers le printemps et une saison hivernale de plus en plus courte. Cette année, notre espoir se porte sur février et sur mars qui est souvent notre meilleur mois! Du coup, nous mettons les bouchées doubles. Cette semaine, nous avons reçu quotidiennement des classes des établissements scolaires du district de Morges ainsi que les Paysannes vaudoises pour leur sortie cantonale. Enfin, ce dimanche 12 février, nous organisons le matin un grand cours d’initiation ouvert à tous. Vin chaud et raclette sont prévus après l’effort.»

 

Le magasin

 

De l’autre côté de la route se situe la partie commerciale du site avec le magasin Nordic Sport. Ici, c’est Jean-Pierre Clerc qui est le maître des lieux. Il est aussi moniteur de ski avec ses «potes» Pierre Vautravers, Silvio Pesenti et Claude-André Rachet.

Au magasin passent beaucoup de clients qui sont accueillis par le sourire de la collaboratrice Mélody Khnifer. «J’ai seize ans de magasin et ne peux que constater un net changement des saisons et des habitudes. On vend moins et on loue beaucoup. Par contre, l’engouement ne faiblit pas et la raquette est toujours en vogue. J’ouvre également durant les week-ends d’été pour la vente de boissons. Il faut absolument pouvoir maintenir le potentiel de ce site et que l’auberge puisse se rouvrir à nouveau».

 

Partagez